Translate.......

Donnerstag, 15. Dezember 2011

Lettre de solidarité pour Alexander Rodin

Kunsthaus Tacheles



Lettre de solidarité pour Alexander Rodin

Le 07.12.2011 à 6 heures du matin...
Sans ordonnance du tribunal ou jugement d'aucune sorte, la banque HSH Nordbank fait expulser un artiste biélorusse par ses agent et saisit ses œuvres de manière illégale et arbitraire.
Les locaux de l'exposition temporaire de l'artiste biélorusse Alexander Rodin, situés dans le Kunsthaus Tacheles (centre culturel berlinois), ont été forcés le 07.12.2011 sur ordre du cabinet d'avocats Schwemer, Titz & Tötter (huissiers dont la clientèle comprend la HSH Nordbank et autres créanciers d'Anno August Jagdfeld...). Plus d'une trentaine d'agents de sécurité habillés de noir et déterminés à recourir à la violence ont fracturé la porte du cinquième étage de la maison et ont contraint les artistes qui y travaillaient à quitter l'espace d'exposition, sans hésiter à agresser physiquement l'artiste Alexander Rodin, âgé de 64 ans. Les locaux ainsi que les œuvres qui y étaient exposées ont été saisis par le cabinet d'avocats représentant la HSH Nordbank et sont depuis placés sous la surveillance agressive d'une agence de sécurité.
Des journalistes ont été retenus et menacés... Des plaintes ont été déposées, mais la banque compte sur la lenteur de la justice et tente de régler la question du Tacheles par la loi du plus fort.

Au-delà des soucis du Tacheles, ceci relève d'un problème de politique démocratique et d'une défaillance de l’État de droit. Les huissiers chargés de la mise sous séquestre (Schwemer und Co.) agissent de manière violente (par le recours à des agences de sécurité privées) et sans être mandatés par un tribunal représentant une banque régionale (Hamburg, Schleswig Hollstein). L'artiste lésé dispose du droit, en tant qu'individu, de s'adresser à un tribunal – à condition d'en avoir les moyens.
Ceci marque la fin de l’État de droit tel que nous le connaissons. Par de tels actes, le monopole de l’État sur le pouvoir est aboli au profit d'une jurisprudence arbitraire, directe et exercée sur place par des agences de sécurité privées assistées par des avocats véreux rompus à la rhétorique du droit civil. La justice n'a absolument plus de pouvoir, elle prend ses décisions a posteriori. Si tant est qu'une décision est prise, car le pauvre délinquant, enfoncé par les avocats procéduriers et les agences de sécurité privées, doit disposer d'importants moyens financiers et de faire preuve d'une grande force psychologique pour exiger le respect de ses droits. On abuse du droit civil pour faire tourner la justice à son propre profit, et ce exclusivement à destination d'une clientèle riche. La communauté, représentée sous la forme des institutions d’État, a perdu son pouvoir.

Dans le cas d'Alexander Rodin, cela est particulièrement grave, car la banque HSH Nordbank s'est de fait approprié les biens et les œuvres de l'artiste par le biais de la mise sous séquestre.

Aidez l'artiste biélorusse Alexander Rodin, aidez le Kunsthaus Tacheles...

Envoyez des mails de soutien/de protestation/etc. à :

holger.schwemer@stt-hh.de, ronald.titz@stt-hh.de,
hms@mueller-spreer-ag.de, gesine.daehn@hsh-nordbank.com,
olaf.scholz@hamburg.de, info@gal-fraktion.de,
info@SPD-Fraktion-Hamburg.de, info@cdu-hamburg.de,
landesregierung@schleswig-holstein.de,
der-regierende-buergermeister@senatskanzlei.berlin.de,
andre.schmitz@kultur.berlin.de,
michael.mueller@spd.parlament-berlin.de,Brigitte.Lange@spd.parlament-berlin.de,henkel@cdu-fraktion.berlin.de,
brauer@linksfraktion-berlin.de, ramona.pop@gruene-fraktion-berlin.de,
petra.pau@bundestag.de,
baustadtrat@ba-mitte.verwalt-berlin.de,bernd.neumann@bundestag.de,
internetpost@bundeskanzlerin.de,
christian.hanke@ba-mitte.verwalt-berlin.de, poststelle@bpra.bund.de,
renate.kuenast@bundestag.de, monika.gruetters@bundestag.de,
kult@parlament-berlin.de,
vorstand@berlin.piratenpartei.de,info@rak-berlin.org,Verwaltung@lg.berlin.de,
hans-peter.friedrich@bundestag.de, PPrIR4@polizei.berlin.de,
sabine.bangert@gruene-fraktion-berlin.de, office@tacheles.de

Voici notre proposition de lettre de protestation. DANS LE PASSÉ, DE TELS MAILS DE SOUTIEN NOUS ONT BEAUCOUP AIDÉ – CONTINUEZ !
SEULE LA PRÉSENCE DANS L'ESPACE PUBLIC PEUT AIDER À FAIRE CHANGER LES CHOSES.

Madame, Monsieur,
L’Œuvre de Monsieur Alexander Rodin lui a été volée sans ordonnance du juge et en dehors de la présence d'un huissier. Les avocats de la HSH Nordbank ont de toute évidence agi d'une façon arbitraire et illégale. Des plaintes ont été déposées.
METTEZ-Y FIN IMMÉDIATEMENT.
Au-delà des soucis du Tacheles, ceci relève d'un problème de politique démocratique et d'une défaillance extrême de l’État de droit. Les huissiers chargés de la mise sous séquestre (Schwemer und Co.) agissent de manière violente (par le recours à des agences de sécurité privées) et sans être mandatés par un tribunal représentant une banque régionale (Hamburg, Schleswig Hollstein).
Ceci marque la fin de l’État démocratique de droit, l'abolition du monopole de l’État sur le pouvoir au profit d'une jurisprudence arbitraire, directe et exercée sur place par des agences de sécurité privées assistées par des avocats véreux rompus à la rhétorique du droit civil. La justice n'a absolument plus de pouvoir, elle prend ses décisions a posteriori – si tant est qu'elle en prend. Quant à la victime d'un tel jugement arbitraire, écrasée par les avocats privés et les agences de sécurité, elle doit faire preuve d'une force psychologique hors du commun et disposer de moyens financiers considérables pour exiger le respect de ses droits.

On abuse du droit civil pour faire tourner la justice à son propre profit, et ce exclusivement à destination d'une clientèle riche. La communauté, représentée sous la forme des institutions d’État, a perdu son pouvoir au profit d'une loi du plus fort et de l'arbitraire qui perce ainsi à jour. L'État de droit touche à sa fin – nous vous demandons de mettre fin à ce processus.
Nous exigeons la restitution immédiate des œuvres et les biens d'Alexander Rodin, ainsi que la remise en place de son exposition afin qu'elle puisse être à nouveau – et ce, tout de suite – ouverte au public.
Le service de sécurité, constitué d'hommes déterminés à user la violence (cf. le reportage diffusé sur 3SAT le 08.12.2011) doit immédiatement quitter le Tacheles.
La justice et l’État de droit sont en jeu – agissez maintenant.
Il est également urgent qu'une commission d'enquête contrôle la manière dont se sont déroulées toutes les tractations concernant le Tacheles dans l'arrondissement de Berlin Mitte, car le soupçon d'accords illégaux entre banques, politiques et investisseurs pèse fortement depuis que la privatisation du terrain a été conclue.

Je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, mes salutations engagées

***********************************************************************


********************************************************

Die verbotene Eigenmacht einer Bank, der Investoren und ihrer Anwälte

*SOLIDARITÄTSADRESSE MIT ALEXANDER RODIN-AUCH DU!!

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Mediengewitter: 12.2011:

http://www.3sat.de/mediathek/?mode=play&obj=28446

http://www.moz.de/kultur/kultur/artikel-ansicht/dg/0/1/1000028/

http://www.tagesspiegel.de/berlin/raeumung-von-oben-herab/5943442.html

http://www.bz-berlin.de/bezirk/mitte/mitte-das-tacheles-ist-jetzt-stacheles-article1336845.html

http://www.welt.de/regionales/berlin/article13758360/Besetzer-empoert-ueber-beschlagnahmte-Kunstwerke.html

http://harrykirschporter.wordpress.com/2011/12/15/berlin-wie-springst-du-mit-deinen-helden-um/


***********************************************************
euer Tacheles Team

Keine Kommentare:

Kommentar veröffentlichen